AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

À ciel découvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Date d'inscription : 23/04/2017
Age : 19
Emploi : Étudiante
MessageSujet: À ciel découvert Mer 26 Avr - 16:24

❝ Pour s'ouvrir aux chevaux et à ce qu'ils peuvent nous apprendre, il faut remballer son égo/ ❞À la découverte de l'autre.Après quelques minutes de marche, la carrière était maintenant dans mon champ de vision. La porte principale passée et refermée, je décida de faire marcher un peu Pluton en main, en profitant pour m'étirer par la même occasion. La carrière était très entretenue et plutôt grande, idéale pour des belles combinaisons ou pour travailler des obstacles larges ou de volées.

Après cette petite marche d'étirement, j'arrêta Pluton en X et m'occupa de sangler correctement. Les étriers descendus, je grimaça légèrement en voyant la longueur des étrivières. J'ai l'habitude de chausser assez court et n'ayant pas monter depuis plusieurs semaines, me hisser sur la selle me semblait impossible. Sans parler que Pluton était plutôt un beau bébé toisant le mètre 75. Un des plus grands Selle Français que je connaisse d'ailleurs. Prenant mon courage à deux mains, je mis le pied à l'étrier et avec un peu de force et de courage, je me hissa sur le dos de l'alezan qui resta sagement immobile, une petite perle.

Une fois en selle, je me plaça confortablement dans ma selle et caressa l'encolure de Pluton afin de le remercier de son comportement respectueux. Je lui laissa les rênes, déchaussa mes étriers et lui demanda calmement de prendre le pas, histoire de lui permettre de se détendre à son rythme. Tandis qu'il étira progressivement sa tête vers le sol en marchant souplement, je l'observer tranquillement tout en faisant échauffant mes chevilles par mouvements circulaires, constatant que c'état vraiment un parfait cheval de club : calme, respectueux et affectueux. Mais je suis curieuse de savoir si sous ses airs calme et placide se cache un cheval avec un tempérament de compétiteur. Non pas que je souhaites faire de la compétition avec mais par simple curiosité.

Après quelques minutes de marche, je rechaussa mes étriers mais lui laissa les rênes. Ça lui permettait de travailler son dos donc c'était plus que bénéfique. Une simple pression des mollets nous lança au trot. Il était réactif et c'était un super point. Restant au trot assis, je constata qu'il était assez confortable, pas un fauteuil dût à ses longues foulées mais pas horrible pour autant. Je me concentra ensuite sur le contenu de la séance tout en alternant les changements de mains et les transitions descendantes. Pour finir cette petite détente, je repris un peu de rênes avant de m'asseoir au fond de ma selle, reculant légèrement ma jambe extérieure, ma jambe intérieure à la sangle.

Aussitôt, Pluton partit au galop en manifestant sa joie par une petite ruade joueuse. Amusée, je me redressa un peu afin d'être en suspension, offrant ainsi plus de liberté au hongre qui galoper avec entrain. Après quelques tours de galop, je repris mes rênes à bonne longueur, réduisant un peu l'allure afin de trouver un rythme de travail convenable. Bien que s'appuyant un peu sur son mors lors de la reprise des rênes, Pluton se plia sans broncher à ma demande, galopant maintenant à bonne allure. Je décida donc de me rasseoir dans ma selle et demanda une diagonale à Pluton. Sur cette diagonale, j'attendis que Pluton soit en équilibre pour reculer légèrement ma jambe gauche ainsi que mon épaule gauche, ma jambe droite à la sangle. Avec calme, Pluton changea de pied sans problème deux fois de suite avant de reprendre le chemin de la piste extérieure.

Satisfaite de lui, je lui grattouilla la crinière avant de repasser au trot, déchaussant à nouveau avant de lui redemander directement une cession à la jambe sur une deuxième diagonale, plus petite cette fois. Sans mal, Pluton me confirma une fois de plus son bon caractère et sa polyvalence. Je décida de clôturer cette détente par une série de cercles et voltes afin de voir l'équilibre de l'alezan sur des courbes plus ou moins serrées.

Quelques minutes de pas plus tard après avoir fait souffler Pluton, je mis pied à terre afin de mettre en place le parcours qui s'était petit à petit développé dans ma tête au fil de la séance. Un nœud fait dans les rênes afin de prévenir tout incident de la non-surveillance de Pluton, je plaça un croisillon, une foulée derrière un vertical et enfin, deux foulées derrière un oxer. En obstacle isolé, je me contenta de placer un oxer que je plaça directement à 1m. Il sera pour terminé la leçon sur autre chose qu'un combinaison.  Les barres placées à 60 cm, je remonta rapidement sur Pluton qui avait fait le tour de la carrière entre temps.

Le nœud défait, je me replaça dans ma selle avant de demander un départ au galop à droite à Pluton depuis le pas, voulant vérifier si j'avais toujours toute l'attention du hongre. Un peu tardif mais tout de même présent, Pluton prit le galop en soufflant longuement, l'encolure légèrement arquée. Tenant le hongre dans les rênes, je repassa tranquillement au trot après un tour, abordant enfin la combinaison. Baissant brièvement mon regard, j'aperçus les oreilles de Pluton se redressées et son regard fixant les obstacles. Je me reconcentra rapidement, plaçant mes mains assez basse tout en gardant un contact avec les flancs de Pluton pour éviter une éventuelle dérobade. Passant sans difficulté la croix, le hongre prit aussitôt le galop derrière l'obstacle, arrivant un peu rapidement sur le droit. Sans m'agiter, je serra mes doigts sur les rênes en me redressant lentement, voulant garder un minimum de contrôle. Malgré son mécontentement, Pluton passa sans problème le droit et m'offrit une petite longe sur l'oxer.

Derrière l'obstacle, je l'arrêta calmement, analysant la situation. Il se précipite de trop mais ce sont nos premiers sauts. Peut-être un peu moins de tension dans mes mains ? Ou un abord un peu plus rapide. J'opte pour la deuxième solution. Relançant le hongre au galop, je le travailles sur la piste extérieure, développant un bon galop avant de reprendre le chemin de la combinaison. Il avale la croix et garde le même rythme sur le vertical. Je me contente donc de simplement me placer, accompagnant Pluton avec mes mains et en gardant de la souplesse dans mes chevilles et genoux. L'alezan releva légèrement la tête à l'abord et couvrit largement le vertical ainsi que l'oxer.

Sur cette note positive, je descendis une nouvelle fois, montant les barres du vertical et de l'oxer à 80 cm. Un oxer carré pour le coup. De nouveau en selle, je refis de même : travaillant sur la réactivité du hongre avant d'aborder à nouveau la combinaison, passant la croix sans problème avant de serrer mes mollets contre les flancs du hongre. Mais arrivé face à l'obstacle, peut-être dû à un relâchement de mon attention, le hongre pila net devant l'obstacle, manquant de faire tomber la barre. Surprise par sa réaction, je repris rapidement mes esprits, un peu secouée.
- Pluton, tu me fais quoi là ?
Je repris les rênes, faisant reculé Pluton avant de repartir sur la piste, au pas. Je souffla légèrement, frustrée de cette première séance mais hors de question de rester sur un échec.

Mon regard se posa alors sur l'obstacle isolé que j'avais préparer ; peut-être que le problème était d'enchaîner une combinaison dès le début... Avec un petit espoir, je repris Pluton dans les jambes, redemandant un départ au galop que je garda dans mes mains, jusque devant l'obstacle. Arrivée devant l'oxer, j'inspira longuement avant de laisser filer un peu de rênes à Pluton qui arriva rapidement mais calmement, profitant des rênes pour pouvoir étendre son dos et couvrir l'oxer avec une petite marge. Après réception, il renâcla bruyamment en changeant de pied, suivant le chemin de la combinaison. Quant à moi, un petit sourire illumina mon visage, enfin un bon saut ! Motivée par cette petite réussite, je repris la même technique pour la combinaison, retenir avant, lâcher juste devant et se contenter d'accompagner. Et cela fut payant puisque la combinaison passa sans problème, juste une petite touchette des postérieurs sur l'oxer mais rien de dramatique.

Je souffla de soulagement, heureuse que la séance se termine sur une note assez positive. Repassant au trot, je libéra une bonne partie des rênes afin de laisser souffler Pluton qui ne semblait pas épuisé mais quand même. Quelques minutes plus tard, je repassa au pas et félicita chaleureusement Pluton qui baissa sa tête en direction du sol, soufflant dans le sable. Certes ça n'avait pas été la meilleure séance de ma vie mais j'y trouver quand même beaucoup de points positifs. L'entente avec Pluton était là mais il rester encore énormément de travail avant d'avoir une vraie confiance mutuelle.

Voulant laisser mon petit protégé là-dessus, je le laissa marcher encore quelques minutes avant de prendre le chemin retour vers les écuries, pensant déjà à la prochaine séance.
© 2981 12289 0

_________________


Les progrès les plus rapides sont faits à petits pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 18
Emploi : Cavalier professionnel
MessageSujet: Re: À ciel découvert Mer 26 Avr - 19:36

Un peu chaud quand même comme premier parcours sur un cheval que tu ne connais pas, ça reste tout de même bien écrit !

→ +14 saut
→ +7 dressage
→ +7 obéissance
→ +7 maniabilité

→ +5 usure des fers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoli.forumactif.com

À ciel découvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Napoli Sognate :: Dans l'académie :: Les infrastructures :: La carrière-