AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Les balades de miss Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 18
Emploi : Cavalier professionnel
MessageSujet: Les balades de miss Ariel Dim 23 Avr - 22:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoli.forumactif.com

Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 18
Emploi : Cavalier professionnel
MessageSujet: Re: Les balades de miss Ariel Dim 23 Avr - 22:25


   
Ariel et Heronn

   
Cours ma fille !

   
   

   

   J'arrivais près des sentiers, je sentais que Heronn répondait à la moindre pression des jambes, et chauffait déjà sous la selle, ça allait être assez musclé. Alors, je lui demandais d'abord de marcher au pas, la balade que j'avais prévue faisait seize kilomètres, de quoi avoir le temps de la découvrir mais par la même occasion de la dépenser, et de libérer son énergie. On avait une bonne partie de galop sur des sentiers balisés de sable souple, qui sauront être agréable à Heronn. Cela faisait une bonne demi heure que l'on était au pas sur un sentier assez sinueux, maintenant il semblait plus rectiligne alors je laissai mes doigts s'ouvrir et, d'une légère pression de mollets, lançait la jument au trot. Sa réaction fut immédiate, elle redressa la tête et la gueule en l'air partie au grand trot, puis au galop, le tout en jetant quelques ruades. Un peu secouée au début, je repris mes rênes à longueur assez courtes pour reprendre la jument le tout accompagné de sons pour lui faire comprendre que je n'étais pas très contente. « Eho là! Ca va oui ! OHHHH ! » Je basculai vers l'arrière pour reprendre dans mes épaules et mon dos. Réactive aux jambes, je me rendais compte qu'elle était très sensible de la bouche et donc que mes mains étaient un peu trop dures. La jument se mit à reculer, ce qui me fit un peu peur alors je détendis immédiatement mes rênes le tout accompagné d'une légère pression des jambes, la jument repartit au trot plus calmement cette fois, et je pu lui offrir un couloir de rênes convenable.

Je me montrais maintenant souple dans mes épaules, lorsque les chemins était plus droit, je la lançais au grand trot pour la dépenser, sinon elle allait m'embarquer quand j'allais la lancer au galop. Enfin, après une heure passée encore,  un immense sentier plat recouvert de sable s'offrait à nous. Ni un ni deux je refermais mes jambes sur les flancs de la jument et celle ci, réactive, partie dans un bon galop, les oreilles en avant. Je sentais que ça poussait derrière, elle martelait le sol d'une puissance incroyable. Elle en avait dans le ventre la gamine. Alors, le chemin qui semblait immense défilait, et je décidais de la pousser très fortement, quitte à mettre longtemps à la récupérer ensuite, juste pour qu'elle libère son gaz. « Allez, allez ! » Je détendais complètement mes rênes et la talonnait. « Allez ! » Elle semblait inépuisable, elle poussa un peu plus et levant haut ses antérieurs, monta en puissance avant. Cette sensation de vitesse était incroyable ! Un sourire s'afficha sur mon visage tendit que l'on filait, tranchant le vent, toutes deux. Les arbres qui bordait le sentier défilaient à une vitesse impossible, je n'entendais plus que sa respiration et le rythme cadencé de ses foulées, c'était agréable de se détacher de l'emprise de ses problèmes, de tout oublier le temps d'un instant.

Enfin, nous arrivions bientôt au bout de cette longue ligne droite, c'était presque la fin de la boucle que j'avais prévu, nous allions terminer au trot et  au pas. Je m'asseyais dans ma selle et me redressais pour freiner Heronn. Refermant mes doigts sur mes rênes je ramenai légèrement mes mains vers moi. Petit à petit, la vitesse de la jument diminuait et, essoufflée, elle repassa au trot sans mal. Je lui flattai l'encolure avec la plus grande des gentillesse. « Làààà, brave fille, t'es une championne toi hein ? Brave fille. » Alors, nous terminions notre balade sans encombres, ni chute. J'avais su tenir sur ce petit bout, espérons que cela puisse continuer. J'arrivais bientôt aux écuries, au pas, dans un calme paisible. Je tenais ma jument du bout des rênes mais elle restait à mon écoute, une oreille tournée vers moi. Pour une première sortie, j'étais plutôt satisfaite, la prochaine fois on allait sûrement se mettre dans la carrière et faire un travail de décontraction, pour trouver les boutons sur ce petit bolide, une sorte de longue détente, durant une heure et demie. Nous arrivions tout juste dans le chemin longeant la carrière, près de notre écurie, alors, j'arrêtai Heronn, lui caressais l'épaule chaleureusement avant de descendre. « C'était sympa hein ma fille ? » Je détachais sa muserolle et la ramenais jusqu'au licol.

   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoli.forumactif.com

Date d'inscription : 10/04/2017
Age : 18
Emploi : Cavalier professionnel
MessageSujet: Re: Les balades de miss Ariel Dim 23 Avr - 22:29

→ +7 extérieur
→ +7 vitesse
→ +7 endurance

→ +3 obéissance
→ +3 maniabilité
→ +2 confiance

→ +5% usure des fers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://napoli.forumactif.com

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les balades de miss Ariel

Revenir en haut Aller en bas

Les balades de miss Ariel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Napoli Sognate :: La campagne :: Les chemins de balades-